Etes-vous plutôt Lièvre ou Tortue ? - SuccessBuilderAcademy

Coaching

Etes-vous plutôt Lièvre ou Tortue ?

on

Vous culpabilisez ou vous vous dévalorisez parce que votre Business ne progresse pas comme vous voulez ?

Peut-être êtes-vous juste… normal(e)… mais… on ne vous dit pas tout…

 

Vidéo correspondant à l’article:

 

C’est la période, après les vacances scolaires et la rentrée, où les lancements orchestrés démarrent.

Vous savez, ces lancements de formation pour lesquels vous recevez plusieurs emails avec des vidéos gratuites, parfois même plusieurs fois le même mail pour la même chose par plein de personnes différentes qui vous offrent toutes plus de bonus les unes que les autres pour que vous achetiez par leur lien d’affiliation…

Eh oui, parce que eux aussi touchent leur part… (normal vous me direz, puisqu’ils en font la promotion, sauf que, ça devient vite très envahissant…).

 

Si vous surfez sur le net dans les cercles des entrepreneurs, vous recevez ou allez recevoir ces lancements en tout genre et si vous avez déjà franchi le pas, quel que soit votre domaine, forcément, à chaque fois, vous vous identifiez et vous comparez.

 

Ces lancements avec des promesses miracles et les quelques témoignages de réussites fulgurantes vous ramènent à ce que vous n’avez encore fait ou pas encore atteint, alors que… en réalité… vous faites partie de la grande majorité des personnes.

 

Bien entendu, pour réussir, il faut se former, et les lancements sont faits par des experts en marketing qui savent parfaitement manipuler nos émotions et nous faire rêver.

 

 

C’est tout à fait normal, et certains sont plus honnêtes que d’autres (entre nous les annonces type « vivre de votre passion en 30 jours » me hérissent les poils sur les bras car c’est purement impossible, mais bon, ce n’est pas le débat aujourd’hui).

 

Ce qu’il est important de comprendre, c’est que pour nous donner envie de nous lancer, il faut nous faire rêver, et si c’est fait honnêtement comme certains qui vous disent que « oui c’est possible, avec du travail et de l’engagement », il n’y a aucun soucis, au contraire.

 

C’est ce que j’appelle de la Manipulation Bienveillante, car si on ne vous montre pas que c’est possible, vous ne risquez pas d’essayer, et si on ne vous fait pas rêver, vous ne vous défoncerez pas pour atteindre votre objectif.

 

Franchement, qui serait prêt aux sacrifices et à l’investissement personnel et financier d’un entrepreneur si on lui disait:

« tu sais, tu vas en chier, ça va te prendre beaucoup plus de temps au départ qu’à un salarié, ça va te couter de l’argent, et en plus, tu seras seul, mais si tu travailles dur, tu auras le bonheur de faire partie des 3% de gens qui réussissent, alors, ça te tente ? »

 

Les rêves sont nos moteurs, alors transformons les en projets, découpons les en objectifs étape par étape, et avançons vers eux sans les perdre de vue.

 

Le soucis avec ces formations, c’est qu’elles ne tiennent pas compte de votre personnalité, de là où vous en êtes et là où vous voulez aller.

 

Vous suivez donc un modèle, sans connaître tout le parcours qui l’a amené là (ils vous disent rarement tout), et vous vous retrouvez avec des gens dont vous ignorez aussi le parcours.

Vous n’avez donc aucun point correct de comparaison, et si vous n’avancez pas comme vous l’auriez voulu, vous perdez en confiance et estime de vous, malheureusement jusqu’à baisser les bras et arrêter dans la plupart des cas.

 

 

Ce qu’on ne vous dit pas, c’est que nous sommes tous différents, les neurosciences l’ont largement démontré.

Preuve en est, le nombre de tests de personnalités qui existent, dont certains comme l’ennéagramme sont tellement anciens qu’on n’en détermine pas réellement l’ancienneté et l’origine exacte.

Pour ne citer que les plus connus, MBTI, Process Com, les 4 cerveaux et les orientations neurologiques, les personnalités couleurs, etc…

Ces tests nous montrent tous à quel point nous fonctionnons différemment, que ce soit pour nous motiver, fonctionnement sous stress, nos qualités, nos défauts, etc…

 

Une chose qui va fonctionner à merveille avec certains, va totalement bloquer les autres.

 

Certains puisent leur motivation, dans le fait de se rendre utiles, d’aider les autres, de contribuer, d’autres dans la nouveauté et le fun, d’autres encore dans la reconnaissance, le challenge, certains dans la qualité de leur travail, bref, certains sont plus intéressés par le but, et d’autres par le chemin.

 

 

Il y a 1,5 ans, j’ai décidé de me lancer un nouveau défi, et d’élargir mes activités sur le web.

 

J’avais déjà suivi de nombreuses formations  qui m’ont permis de développer toute une activité sur internet, mais là j’ai eu envie de me lancer un nouveau défi: le projet que j’avais en tête depuis bientôt 10 ans.

 

C’est la raison pour laquelle je me suis inscrite à une nouvelle formation plus un Master Mind, et malgré tout, il m’aura fallu 1,5 an pour explorer ce nouvel univers, et trouver exactement quoi et comment je souhaitais le faire.

 

Pendant cette dernière année, j’ai culpabilisé de trainer autant.

 

Je suivais les formations, je notais plein de choses, mais il y a toujours quelque chose qui m’empêchait de me lancer pleinement.

 

J’avais l’impression d’avoir des comptes à rendre, et je me comparais à ceux qui avaient démarré depuis plusieurs années, ceux qui contrairement à moi n’avaient pas d’autre job à côté et pouvaient consacrer 100% de leur temps à ce nouveau projet, ceux qui n’ont pas d’enfant, etc…

 

Et puis, les formations et le Master Mind terminés, je me suis sentie comme libérée d’un poids.

 

C’était dans ma tête mais j’avais cette pression que je me mettais à vouloir suivre un « rythme », suivre un modèle qui ne me correspondait pas vraiment, je culpabilisais de ne pas avancer, alors qu’en fait je n’avais juste pas trouvé mon positionnement et mon alignement.

 

Pendant cette année, j’ai tâtonné, j’ai observé, j’ai vu ce que je ne voulais pas, avant de trouver ce que je voulais vraiment.

 

A bien y réfléchir, dans toutes mes entreprises traditionnelles, 1 an, c’est le temps environ que cela m’a pris également, que ce soit en création ou en reprise.

 

Si votre business met du temps à se lancer, chaque expérience vous fait grandir, évite les erreurs futures et vous permet de prendre les bonnes décisions qui mènent au succès.

 

Ma copine Vanessa Vimond a un parcours similaire, et il y a quelques jours a fait un coaching avec Sébastien Cowanted (si vous habitez sur Paris je vous recommande vivement ses soirées réseaux d’entrepreneurs) qui lui a fait l’analogie du lièvre et de la tortue. J’ai trouvé ça plutôt génial, car en effet, il y a 2 types de personnes :

 

Certaines foncent tête baissée, d’autres ont besoin de comprendre l’univers dans lequel elles entrent avant de partir, mais une fois lancées rien ne les arrêtent.

 

Certaines s’intéressent au but avec une vision court terme, d’autres au chemin, avec une vision long terme.

   

 

J’ai un tempérament à foncer et à réfléchir après.

En revanche, une fois que je m’engage (ce que je fais très intuitivement), j’ai besoin de connaître mon nouvel univers.

C’est la raison pour laquelle j’ai réussi dans la grande distribution: j’ai d’abord fait tous les postes, d’Employée Libre Service (ELS) à directrice de magasin, avant d’être parrainée pour reprendre mon propre magasin (Intermarché la Roche-sur-Yon).

C’est aussi ce que j’ai beaucoup apprécié dans le Marketing de Réseau (MLM): pas de piston, pas de diplôme, tout le monde part avec les mêmes outils, les mêmes produits et les mêmes conditions, et on progresse en fonction de son travail.

 

Mais c’est aussi le cas en sport. J’ai besoin de comprendre ce que je fais et pourquoi je le fais.

Lorsque j’ai pris des cours de pilotage d’avion: avant d’être lâchée (voler seule), on a d’abord vu tous les cas de figures possibles (au maximum en tout cas), ce qui permet de savoir quoi faire dans chaque situation.

(Photo prise juste après mon « lâché » sur Piper PA-28 le 29 novembre 2014: arrosage traditionnel par mon instructeur, lol)

 

Donc si vous pensez que vous n’allez pas assez vite, si vous doutez, dites vous que vous êtes juste… normal(e).

 

Prenez le temps, et surtout, prenez du plaisir, et si vous sentez que ça bloque, prenez une formation que vous suivez et appliquez jusqu’au bout et un coach, plutôt que plein de formations que vous ne finissez jamais 😉

 

Si votre n’arrivez pas à trouver votre positionnement, je vous invite vivement à contacter Vanessa, elle a un vrai talent et je la remercie du fond du cœur pour ce qu’elle a déjà fait pour moi.

 

Et si  ce n’est pas déjà fait, abonnez vous à ma chaine Youtube et à la newsletter de ce Blog, plein de conseils issus de mes 20 ans d’entreprenariat vont suivre pour booster votre business tout en conservant un équilibre de vie, afin de faire de vous, un entrepreneur épanoui 😉

 

Je vous souhaite tout le bonheur du monde !

 

Retrouvez aussi cet article en Podcast audio:

 

Anne-So. COLLET-MARESCHAL

 

Business is Business – Mojito is Mojito !

              Surfez sur la vie !

                     Enjoy my business

                            Enjoy my Life

                                    Just be myself

A propos de Anne-Sophie COLLET-MARESCHAL

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *